Marine Le Pen réagit aux paroles de Emmanuel Macron lorsqu’il parle d’ingérence étrangère dans le mouvement Gilets Jaunes.

Pour notre président, les français ne peuvent pas avoir monté ce mouvement tout seul, pourquoi le feraient il alors que notre gouvernement est tant aimé ? Ces manifestations ne peuvent être de la faute du président, mais bien d’une ingérence étrangère.

C’est bien sur la Russie qui est visée dans cette accusation, et en parlant de Russie, on dirait que ça ne dérangeait pas trop Macron quand son protégé Benalla fricotait avec certains russes influant…


.

François Ruffin y va aussi de son analyse :

UN ZINZIN À L'ÉLYSÉE !


C'est une vision à la fois délirante et cohérente que propose Emmanuel Macron : les surhommes et les êtres inférieurs. Qui ne peuvent ni penser, ni parler, ni agir par eux-mêmes.

Publiée par François Ruffin sur Mercredi 6 février 2019



Suivant ➜


Commentaires

commentaires