Laurent Thines, neurochirurgien au CHU de Besançon, explique les raisons qui l’ont poussé à réclamer un moratoire sur l’usage des LBD et des grenades de désencerclement lors des manifestations…

IL a aussi lancé une pétition qui atteint les 126 000 signatures pour un moratoire sur l’utilisation de telles armes.

.


.



Suivant ➜


Commentaires

commentaires